Pompage articulaire

L’inflammation des articulations peut être traitée par des mouvements en forme de huit. Les pompages articulaires s’exécutent par une traction créant un gradient de pression à l’intérieur de la cavité articulaire qui propulse le liquide synovial vers l’extérieur. En sens inverse, le relâchement de la traction attire du nouveau liquide dans l’articulation. Ce qui à pour objectif de nourrir les cartilages et de diminuer l’inflammation. C’est comme une éponge qu’on compresse pour en faire sortir son liquide. Quand on le relâche, il y a du nouveau liquide qui retourne à l’intérieur de l’éponge. C’est le principe de base pour exécuter le pompage pour faire bouger les liquides dans le corps. Le pompage articulaire peut être bon contre tout problème inflammatoire comme l’oedème, l’arthrite et l’arthrose ou pour redonner de la mobilité à une articulation restreinte.

Étirements myofasciaux (EMF)

« Myo » de myofasciaux désigne le muscle. Et « fasciaux » de myofasciaux désigne l’interconnexion de plusieurs groupes de muscles entre eux par du fascia. Ce qui forme une chaîne musculaire. Le fascia enveloppe et relie les muscles et les viscères entre eux et ils gardent tous nos organes en place. Les tendons et ligaments sont aussi des fascias. C’est grâce à l’interaction des fascias que le système musculosquelettique (les muscles) est considéré comme un système à part entière. Les étirements myofasciaux aident à corriger les dysfonctions mécaniques (restriction de mobilité) et physiologiques (réaction chimique pour la contraction du muscle). Ils diminuent les douleurs causées par des problèmes posturaux, les traumatismes comme après une collision en voiture, des blessures sportives, des accidents et des chirurgies.

L’étirement myofascial ne met pas l’emphase seulement sur le muscle à travailler, il met l’emphase sur toute la chaîne faciale responsable de la posture. Si le fascia (le contenant) est tendu, le muscle (le contenu) ne peut se relâcher. C’est comme si on voudrait mettre un paquet de feuilles trop gros dans une enveloppe trop petite. De plus, le fascia relie les muscles dans des chaînes continues dans le corps. Ce qui nous permet de bouger de façon cohérente. Finalement, si cette chaîne est composée d’un maillon problématique, la chaîne sera faible et les blessures seront fréquentes. La résistance d’une chaîne est égale à son maillon le plus faible.

E.L.D.O.A. (élongation longitudinale à décoaptation ostéoarticulaire)

Les exercices d’ELDOA ont été créés (par Guy Voyer D.O.) pour toutes les articulations de la colonne vertébrale de la base du crâne jusqu’à l’articulation sacro-iliaque et le coccyx. Les ELDOA peuvent être prescrits à n’importe quel niveau vertébral où il y a une compression du disque intervertébral. Les ELDOA s’exécutent par la contraction des membres supérieurs, de la colonne vertébrale et des membres inférieurs dans des positions spécifiques pour cibler un niveau vertébral précis. L’objectif de chaque ELDOA est de permettre au disque intervertébral de prendre de l’expansion en enlevant de la force gravitationnelle dessus. Comme un pompage articulaire, cette expansion permet au liquide environnant de rentrer dans le disque et le noyau pour bien les hydrater. Évitant, ainsi, la hernie discale. La hernie discale se produit par manque d’hydratation du disque vertébral. Affaibli par son manque d’hydratation, le disque devient sec. Il peut alors se fissurer et laisser sortir le noyau à l’extérieur. La douleur ressentie suite à la hernie discale est créée par la pression du noyau sur les nerfs rachidiens. Les ELDOA permettent de rentrer le noyau à l’intérieur du disque en travaillant contre la gravité. Les bénéfices sont:

  • Diminue la compression vertébrale;
  • Augmente la circulation vertébrale;
  • Réhydrate le disque vertébral;
  • Augmente le tonus et la réactivité musculaires;
  • Augmente la fonction de tous les organes étroitement liés avec le niveau vertébral travaillé
  • Travail la proprioception.

Les techniques circulatoires consistent à faire bouger le sang stagnant dans les membres inférieurs. Par le massage des veines superficielles, l’ostéopathe stimule la mince musculature des veines et repousse le flot sanguin vers le coeur. Par la suite une gymnastique vasculaire est enseignée au patient par l’ostéopathe pour stimuler le retour veineux. Cette gymnastique peut être faite à la maison de façon autonome. Le sang qui stagne est un poison pour les tissus du corps, car les déchets métaboliques ne sont pas bien transportés par la circulation sanguine. Ainsi, les cellules des tissus environnants perdent leurs fonctions et meurent à petit feu. Les techniques qui stimulent la circulation sanguine redonnent du tonus à la faible musculature des veines superficielles responsables des varices. Les techniques circulatoires peuvent améliorer:

  • Les varices de stade 1 à 3;
  • Elle diminue l’oedème;
  • Elle élimine les jambes lourdes;
  • Les jambes sans repos;
  • Les spasmes musculaires nocturnes;
  • Aide à la récupération des athlètes.

Le diaphragme est situé au milieu de tout le corps. Quand on inspire, le diaphragme se contracte et descend. Quand on expire, il fait le mouvement inverse. Cependant, s’il est tendu il ne bougera pas aussi bien. Il ne fera plus le massage d’organes de l’abdomen qu’il supposé de faire par la monter et descente de son corps musculaire. Il est rattaché sur les côtes basses et sur la colonne vertébrale. Quand il est en bonne santé, le diaphragme aide à plusieurs fonctions physiologiques comme la digestion, la respiration profonde, la circulation sanguine et la posture. Les poumons, le foie, l’estomac, le côlon, les reins, la rate sont reliés par des ligaments au diaphragme. Si l’un de ces organes est restreint par un fascia ou ligament, le diaphragme risque d’en souffrir. De plus, il a un lien direct par des ligaments et les fasciae jusqu’au bassin, jusqu’au cou et jusqu’à la base du crâne par l’intermédiaire de la colonne vertébrale. Plusieurs problèmes peuvent survenir:

  • Constipation
  • Problème urinaireà
  • Difficulté respiratoire
  • Douleurs au dos
  • Reflux gastrique
  • Maux de cou
  • Douleur de bas de dos
  • Arythmie
  • Jambes lourdes et, etc.
  • Migraine
  • Hémorroïde

Dans ces cas, le travail de l’ostéopathe consiste à relâcher les adhérences et les ligaments qui s’accrochent entre les viscères et le diaphragme. Quand les viscères bougeant mieux, la digestion, l’assimilation et l’élimination s’effectuent de façon plus efficace. Ainsi, il réduit l’enflure du ventre. Le diaphragme relâché, augmente la capacité respiratoire et facilite le massage viscéral par l’entremise du foie.

Leave a Reply

Your email address will not be published.